Javier Banegas

Artiste madrilène de réputation internationale, proche de l'hyperréalisme, il est repéré en 2015 par la Plus One Gallery de Londres, qui fait référence en la matière. Dans ses natures mortes contemporaines, gros plan d'objets du quotidiens, comme dans ses fragments de paysages urbains, Javier Banegas démontre sa virtuosité dans le rendu des textures : bétons jaunis, verres tachés de peinture, métal, bois usé... La qualité d’exécution donne le vertige. Cependant, une attention au détail de ses grands panneaux d'un réalisme confondant révèle toujours la trace de matière. La décision jamais masquée du trait, qui signe.

Reste la placidité du regard posé, tranquille, indéchiffrable, sur les formes et couleurs de la vie contemporaine. Objets symboliques puisant leur énergie évocatrice du temps que l'artiste leur accorde, dans sa quête solitaire. Cette fascination lente, cette faculté à s'investir avec la régularité d'un ecclésiastique dans la vénération du réel, recèle une étrange gravité. Douce. Pudique. Au hors-cadres, il faut imaginer l'artiste, réprimant un demi-sourire, distrait par les grelots fugitifs de ruisseaux rieurs.